A propos foxandgold

J'aime ce qui n'a pas de date d'expiration. Les voyages pour les leçons de vie, les gens pour les souvenirs, la nourriture et les vins pour le goût éternel dans tes papilles et les fringues, bien sûr, pour leurs histoires.

L’huile essentielle de Tea Tree, l’huile essentielle miracle !

Hello Hello !

Aujourd’hui je vais vous parler d’une super découverte : l’huile essentielle de Tea Tree. Depuis toute petite je suis fascinée par la force de la nature et les bienfaits que l’on peut avoir avec de simples produits (et non enrichir l’industrie pharmaceutique !).

Bref, si vous voulez tester ne serais-ce qu’une huile essentielle, je vous conseille celle-là : Tea Tree ou arbre à thé ou Melaleuca alternifolia ! Elle est immunostimulant, antibactérienne, antiviral, antifongique et antiparasitaire bref, elle est parfaite 🙂

Huile essentielle de tee trea

Cette huile essentielle sent, certes, pas bon mais elle a des bienfaits multiples :

– un petit bouton apparaît ? Hop, un peu d’huile sur un coton tige que j’applique sur le bouton, il ne va pas s’infecter et disparaître aussi vite qu’il est venu.
– Idem pour les boutons de fiévre
– Idéal contre les boutons de moustiques qui grattent
– Contre les aphtes
– Quelques gouttes à avaler contre angines, rhumes ect. Oui, c’est immonde au goût mais efficace !

C’est une liste non exhaustive des bienfaits de cette huile et comment je l’utilise. Mélangé avec d’autres huiles elle peut servir à pas mal d’autres choses ! Je vous laisse découvrir sa fiche chez Aromazone.

Privilégiez bien sûr l’huile bio, vous en trouverez sur internet, dans toutes les pharmacies ! Attention, les huiles essentielles doivent être manipulées et utilisées avec précaution, si vous avez un doute, demandez à votre pharmacien. Je me suis moi-même renseignée avant utilisation, je ne suis absolument pas une spécialiste, je partage que mes bonnes trouvailles 🙂

Bonne journée à toutes et tous !
Et vous, qu’elle est votre huile essentielle préférée ? 🙂

 

Recette de la tarte aux pommes à ma façon !

Bonjour Bonjour !

Je reviens aujourd’hui avec un article de pâtisserie. C’est le début de la saison des pommes, elles sont encore bien acides, juteuse, la peau est fine, c’est le moment ou jamais ! Faisons une tarte aux pommes !

J’en ai eu marre des tartes aux pommes classiques, hier, alors j’ai voulu innové. J’ai mixé plusieurs recettes, adapté à mes (nos) goûts de la maisonnée et le résultat est assez oufissime alors je partage avec vous !

Temps de préparation : 20 minutes
Temps de repos : 1h
Temps de cuisson : 10+15minutes

La tarte aux pommes à ma façon

C’est parti !!!

Je me suis inspiré de la recette de leklektik, et sa superbe tarte aux framboises !

La pâte sucrée

  • 250 g de farine
  • 150 g de beurre ramolli
  • 30 g de poudre de noisette
  • 90 g de sucre glace
  • 1 oeuf
  • 1 pincée de sel

Mélanger les différents ingrédients jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.
Ne pas trop la travailler.
La laisser reposer au frais 1h
Mettez la dans un moule rond
Piquez et cuire la pâte 10 min à 210 degrés, la pâte va « s’affaisser » avec la chaleur

La garniture :

  • 4-5 pommes à cuisson  (+ un jus de citron, pas obligatoire)
  • De la cannelle
  • Un peu de poudre de noisettes
  • De la compote pomme/vanille
  • De la vanille liquide
  • Du beurre salé
  • Du sucre roux

Durant les 10 minutes de cuisson, couper les pommes et ajouter un peu de jus de citron (si celles-ci noircissent).
Sortir la tarte du four, attendre qu’elle refroidisse un peu, saupoudrer de poudre de noisettes et de cannelle, appliquer la compote à la cuillère (selon si vous l’aimez épaisse ou pas), ajoutez les pommes en les faisant se chevaucher l’une sur l’autre et en les insérant sous la pâte qui s’est affaissée sur les côtés à la cuisson. Ajouter des lamelles de beurre salé sur la tarte, saupoudrer de sucre brun. Enfourner encore 15 min à 180 degrés, suivre la cuisson, le sucre+le beurre ne font pas bon ménage si ils cuisent trop vite 🙂

Sortir la tarte du four et déguster avec une bonne glace à la vanille ou de la crème !

Bon appétit 😉

Article déco : changez votre salon en couleur bois !

Bonjour bonjour,

Pour changer une peu, je vous présente un petit article déco. Comme nous avons déménagé, j’ai eu l’occasion de me replonger dans un de mes centres d’intérêts : la déco. Nous avons pu créer notre univers, nous voulions quelque chose de sobre, confortable, cosy. Avec des matières brutes, telles que le bois.

Voici donc une partie du salon :

Une partie de mon chez moi

Le shopping :

Chaises : Fly, 59 euros
Table de salle à manger : Conforama, 99 euros
Lampe : Ikea, 49.99 euros
Orchidée et mini cactus : Ikea

Et vous, quelles sont vos envies déco du moment ?

Bon weekend !

La tarte aux quetsches bien d’ici : la tarte aux quetsches alsacienne !

Bonjour Bonjour !

Aujourd’hui un petit article pâtisserie, car c’est vendredi : la tarte aux quetsches !

Il existe différentes manières de la faire (avec ou sans flan, pâte salée, pâte biscuit, pâte feuilleté ect !). Je vous présente ici un petit mix, je n’ai pas vraiment suivi de recette mais je partage mon mélange avec vous :

Tarte aux quetches by foxandgold

Tarte aux quetches by foxandgold 🙂

 

Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson : 30/35 minutes

Il vous faut :

– Une pâte brisée ( maison svp, ça prend deux minutes !), la recette ICI
– Des quetches (ou prunes pour les intimes), environ 800g
– Un flan :

  • 2 oeufs
  • 75 g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé (je préfère la vanille liquide)
  • 200 g de crème fraîche
  • un goutte de rhum

C’est parti !

– Préparez la pâte brisée comme indiqué dans la recette ICI
– Mettez là dans un plat à tarte ou dans des mini tartelettes et piquez la. Si vous n’avez pas le temps vous pouvez la précuire et déduire du temps de cuisson lorsque vous y mettrez les quetsches.
– Si les quetches sont trop acides à votre goût, saupoudrez le fond de la pâte à tarte avec du sucre roux et un peu de cannelle
– Coupez les quetches (pas trop mures sinon c’est le jus assuré !) en lamelles et abaissez les sur la pâte comme une tarte aux pommes
– Faites le flan en mélangeant bien tous les ingrédients, versez le sur les quetsches
– Saupoudrez d’un peu de sucre roux
– Enfournez à 180°, 30-35 minutes. Le flan doit être cuit, les quetches caramélisées. Laissez refroidir, déguster tiède avec une boule de glace à la vanille ou froide)

Miam ! Pensez cigognes, soleil et odeur du foin fraichement coupé en dégustant, c’est la saison !

THE anti cerne multi-fonctions : le stick correcteur Couvrance !

Bonjour bonjour !

Je suis de retour après une petite pause, déménagement oblige 🙂

Alors pour ce retour, je pensais vous faire part d’un de mes gros gros coup de coeur cet été : l’anti-cernes Couvrance « pinceau correcteur » !

Lors d’une balade entre amie, en mode no-buy je tombe nez à nez avec cette merveille dans la parapharmacie d’un Monoprix. On sait toutes et tous comment trouver un bon correcteur est compliqué ! Mauvaise tenue, mauvaise couleur, la matière qui coule dans les ridules ect ect.

Eh bien tout ça c’est fini ! Cette petite merveille est en faite un « pinceau correcteur » mais un idéal compagnon d’anti-cerne. Je sais que l’on dit souvent qu’il faut un anti-cerne de couleur en fonction de la couleur des cernes et blabla mais bon, qui fait comme tout le monde ?

Le principe du pinceau correcteur Couvrance ? Un pinceau fin, la matière se déverse en tournant les fesses du stylo on peut donc parfaitement la doser. La matière se répand uniformément dans le pinceau ce qui facilite l’application. La couleur est assez universelle, elle s’adapte bien au teint et illumine celui-ci juste ce qu’il faut sans avoir l’air d’un panda (vous savez le mascara + l’anti-cerne trop clair tout ça tout ça…). Je le porte bronzée et pas bronzée. Notez la discrétion sur le swatch ! Il existe deux couleurs (selon le site Avène) :

  • La teinte beige convient aux peaux claires.(c’est celui que j’ai)
  • La teinte beige-ambré est adaptée aux peaux mates.

Couvrance -pinceau correcteur

 

Swatch Couvrance correcteur

Swatch Couvrance

Bref, je le conseille et re-conseille. Ah, dernière chose ! On sait que ce type de produits (je sous entend « pinceau où il faut lui tourner son fessier pour que la matière sorte »), ne tient pas longtemps ! Eh bien celui-ci, je l’ai acheté en Juin et nous sommes en Septembre, usage quotidien et pas l’ombre du fin de stylo atteint !

Il marche aussi pour illuminer la paupière, les joues, cacher une rougeur ou en contouring ! Multi-fonctions le petit Couvrance !

Son prix : +/- 13.50 euros, dispo en parapharmacie

Alors, convaincu(e) ?

 

Le grand retour : ma routine cheveux spéciale blonde

Bonjour à toutes (tous ?),

Je tente un vif retour sur le blog (3..2…1 retomberai-je dans la peur de la page blanche ?) pour vous parler d’un sujet qui me tient particulièrement à cœur : les cheveux. Mes cheveux.
De jolies boucles

De jolies boucles sur cheveux sains, faites avec le lisseur GHD 🙂

Je sais que sur la toile c’est l’enjouement total pour le no-poo (vivre sans shampoing. Pas se laver les cheveux quoi), le no-sillicone etc etc….
Ayant une peur panique d’abimer mes cheveux, je vais tenter le shampoing free de toute merdouille (sans silicone et autres détergent, d’ailleurs la blogueuse Mouchtique a publiée un super article là-dessus allez voir !) dès que j’ai vidé mon stock. Par contre, je suis heureuse du résultat de ma routine beauté, c’est juste pour tester autre chose.

Bref, parlons peu parlons bien, on va essayer:

Je suis blonde. Pas fausse blonde. Non non, blonde. Blonde avec des mèches naturelles, avec un dégradé de couleur naturel. Oui, j’ai de la chance. Quand je vais voir mes coiffeurs (je suis du genre polygamme), ils sont toujours en extase sur mes cheveux. Mais pourquoi ?

Simple : je n’ai JAMAIS touché à mes cheveux. JAMAIS. C’est à dire que je n’ai jamais teint mes cheveux, lissés mes cheveux sans bon matos, trop séché au sèche cheveux ou même fait des mèches. Je n’avais pas le droit de passer par la crise des 14ans « je VEUX changer de couleurs MAMAN ». Non, moi, mes parents m’ont toujours complimentés sur mes cheveux, les grandes personnes en général, alors petite, si j’étais fière d’une chose, c’était bien de mes cheveux. De plus (maintenant je peux le dire), j’ai eu une petite altercation vers 15ans (quand même) avec ma Maman qui m’a menacé de me déshérité si j’y touchaient. Ça m’avait bien fait rire et j’ai vite abandonné l’idée. Au final, ils étaient au niveau de mes reins. Plus tard, j’ai souhaité les couper (trop encombrant) et ils me sont arrivés au dessus des épaules. J’ai détesté cela, du coup je les laisse repousser. Actuellement ils arrivent sous les omoplates. Mais de la longueur, ça se soigne, sa se chouchoute. Et ça prend du temps et ça coute de l’argent 🙂

La blondeur

La blondeur

Alors comment je procède ?

Il y a deux ans, mes cheveux étaient ternes, les pointes étaient devenus grisouille, fourchés même en étant passé chez le coiffeur. C’est là que je me suis décidée après un rapide tour sur la toile : il me faut des shampoings de pro. Exit les shampoings de grande surface, au bout d’un mois j’ai retrouvé de la belle couleur, de la brillance et les cheveux fourchus n’étaient plus. HALLELUIA ! Depuis, c’est fini.
Par contre, lorsque j’ai voulu me renseigner sur les shampoings pour blondes, je me suis heurtée à un sérieux soucis : le nombre de shampoing pour blondes cheveux TEINTS existent en paquet ! Par contre pour cheveux naturels… humhum. Le soucis avec les shampoings pour  les « fausses » blondes c’est qu’ils assèchent les miens. Et que beaucoup de shampoing pour blondes colorées ou méchées sont faits pour éviter les reflets « bleus verts » dans la coloration. Quand c’est du blond naturel, mis à part si tu es E.T, normalement… tu devrais être tranquille. Et puis, un jour :  tadaa j’ai trouvé une perle rare !

Mes précieux

Ma routine de blonde 🙂

C’est l’heure de la douche !

Avant le shampoing, je démêle rapidement mes cheveux (comme ils sont raides, no soucy), et j’applique une huile nourrissante sur les pointes : LA fameuse d’Elsève : Huile Extraordinaire), j’ai du mal avec l’odeur mais le rendu est top !

Puis, une fois que l’huile a bien pénétrée, je passe au nettoyage. L’été ou au printemps, je lave mes cheveux en alternance avec Redken Real Control et Redken Blonde Glam (ma perle rare).
En ce qui concerne le Reken Real Control, je masse mes racines douuucement sinon ça libère le sébum et vous pouvez recommencer le jour suivant, en évitant les longueurs pour éviter de les assécher. Lorsque vous rincez, la quantité de shampoing qui coule dessus est largement suffisant ! Pour le Redken Blonde Glam, c’est plus compliqué. Je met 4ml d’eau chaude et 2ml de shampoing dans la pipette (voir ci-contre) que la coiffeuse m’a offerte et je me lave QUE les racines, sous peine de dé-séchage saharien. Oui, le shampoing pour blonde a pour but d’éclaircir vos cheveux, pas de les ruiner ! Le fait de diluer le shampoing avant de l’appliquer évite de vous laver avec un shampoing trop concentré qui abime les longueurs.
Pour finir, j’applique un masque Redken Real Control sur les pointes. Le temps de me savonner le corps, je rince. Puis je fini avec un jet d’eau froide. ATTENTION :  que sur les longueurs, le cheveu terni aux racines sinon.

Ma routine

– Redken real control shampoing
– Redken real control conditionner
– Redken blonde glam
– Elsève Huile Extraordinaire et la fameuse pipette graduée pour Redken Blonde Glam

 

C’est l’heure de se sécher ! 

Là, je fais une petite erreur, mais je supporte pas de sentir l’eau couler sur mon dos. Je m’explique : lorsque vous séchez vos cheveux dans une serviette, évitez de les frotter dedans. Faites juste « éponge » pour éviter qu’ils soient électrique. Comme les miens sont longs et qu’ils sèchent très vite sur le haut de la tête mais moins rapidement aux pointes, je les frotte activement pour éviter que l’eau ne coule partout. Résultat : mes cheveux sont électriques une fois sur deux. Vivement l’été qu’ils sèchent au soleil !Ma routine de séchage

C’est bien beau tout ça, mais maintenant faut coiffer !

Erreur. Ne pas brosser ou coiffer ses cheveux tant qu’ils ne sont pas secs ! Sous peine de les « casser » et de les rendre électrique….
Si vraiment vous pouvez pas vous en passer, protégez les avec un spray contre la chaleur (ici SP Resolute Lift : mais j’en suis pas fan fan à cause de l’odeur une fois de plus), séchez les tête bêche avant de finir avec un séchage en mode « à froid », puis coiffez-les.
Le lisseur et compagnie, c’est pas tous les jours, sauf si vous avez un « bon » lisseur (vive GHD !). Là aussi protégez-les avec un spray protection de chaleur !

Voilà pour ma routine !  Maintenant je vais vous parler de « mes petits plus » :

  • Le shampoing sec :

DSC_0344Mon meilleur ami. J’adore le shampoing sec Batiste Blush (les autres de la marque me rendent les cheveux électrique ou au contraire les « re »-graissent dans la journée). Il m’aide en cas de coup de stress, si j’ai pas le temps de me laver les cheveux et qu’il faut partir rapidement ou lorsque je rentre de soirée pleine de laque, d’odeurs de bouffe ou de clop. Un coup de pshiiiiiiiit, je me démaquille et je brosse mes cheveux. Ils sont de nouveau tout beau !

  • L’eau démêlante Iroise Pamplemousse :

Pareil, mes cheveux se démêlants facilement, je l’utilise pour enlever les odeurs.

  • Les huiles essentielles :

En hiver, pour éviter de perdre trop de cheveux, ou de les avoirs électrique, je me lave les cheveux avec quelques gouttes d’huile essentielle de pamplemousse : effet garanti et ça sent booon.

  • L’été :

Je protège mes cheveux avec une huile ou du Monoï sur les pointes. Là-aussi j’ai de la chance, ils ne sèchent pas trop au soleil mais éclaircissent ostensiblement ! Je bannis tout coiffage après l’eau de mer ou piscine (sinon c’est la cata assuré ! et j’aime bien les simili-boucles).

Pour les aider à éclaircir au printemps, je mélange un peu de citron et du miel avec de l’eau que je pshiit sur les longueurs avant d’aller au soleil.

 

Voilà pour mes petits secrets. Attention, je ne suis pas coiffeuse, je suis juste une passionnée et j’ai remarqué qu’il manquait de routine pour blondes sur la blogo, alors je me suis lancée pour vous expliquer ce qui marche chez moi :). De plus, je tenais aussi à vous dire que je change régulièrement de shampoing. Dès qu’ils sont vident, je « tourne » entre plusieurs marques. Mais je suis vraiment fan de cette marque Redken pour le moment. Voilà voilà, vive la longueur (haha ?) de l’article, merci de m’avoir lu jusqu’au bout ! Et vous, blonde ou pas, qu’elle est votre routine ? Bisous bisous ❤

Pour fêter tout ça je regarde des mignonneries :

Mignonneries

Infos :

– La gamme Redken Blonde Glam et Real Control se trouve sur internet et chez les coiffeurs pour un prix moyen de 17euros (shampoing et conditionner). J’ai eu la pipette de la part de ma coiffeuse.
– Huile Extraordinaire d’Elsève s’achète dans tous les supers marchés au prix de 15euros environs. (je l’ai eu à 11euros dans mon Leclerc !)– La marque SP se trouve sur internet ou chez des coiffeurs. Le spray est au prix de 15euros environs.
– La brosse que vous voyez sur la photo est une brosse GHD achetée sur internet, le lisseur et les brosses sont aussi disponibles chez les coiffeurs.
– Le shampoing sec Batiste Blush se trouve dans tous les supermarchés au prix de 5euros environ.
– L’eau démêlante Iroise se trouve dans votre Leclerc/Monoprix au prix de 2.24 euros

 

Manucure et Tutos : Le stamping

Bonjour Bonjour à toutes et tous !

Oui, bon, je sais. Ça fait longtemps. Mais ce temps m’a genre CARRÉMENT plombé le moral. Tellement que je suis retournée aux vernis des collections automne/hiver (oui oui, c’est dire ! ). Mais là, le soleil se pointe (un peu) donc je reviens à mes anciens amours, à savoir la COULEUR ! (comment ça je crie ?).

Alors alors, aujourd’hui, on va parler de stamping. Pour les non-connaisseuses, il s’agit d’un effet « tampon » sur l’ongle. Oui oui ça existe. En fait il s’agit de plaques gravées. Vous pouvez en trouver un peu partout sur la toile (attention aux différences de prix !!!), certaines filles vendent même leurs plaques qu’elles ont créées elles-même, par exemple Nailz Craze (sur facebook ou vous trouverez un avis d’une blogueuse ICI). Les plus grandes marques (connues) sont Cheeky, Bundle Monster ou encore Konad. Vous pouvez les acheter sur Amazon.

Le stamping - le résultat

Celles que je vais vous présenter aujourd’hui sont des Gals, inconnues au bataillon avant qu’on me les offre…
Alors, pour commencer, comment vous dire… je m’entraine au stamping depuis Noël et j’ai seulement réussi il y a peu. Depuis, l’essayer c’est l’adopter. Cela embellit vos manucures en deux deux et c’est genre SUPER rapide !

Voici mon aventure (on ne se moque pas svp !)

Comme dit, on m’a offert ces plaques à Noël, avec le tampon et la raclette. (bah oui, sinon ça sert à rien m’avait-on dit). En fait que neni !
J’avais regardé déjà plusieurs tutos, vidéos, explications et je ne comprenais pas pourquoi je n’y arrivais pas alors que toutes les blogueuses disent que c’est super facile, que même étant débutantes, elles savaient le faire. Alors voici quelques erreurs qui peuvent (à vous aussi) vous arriver.

1. J’applique le vernis mais il ne rentre pas dans les rainures !

Oui, bon, là vous pouvez rire ! En fait, j’avais pas fait attention, mais il y a un film bleu sur les plaques pour les protéger. Il suffit de l’enlever…

2. J’applique le vernis, mais lorsque je passe ma raclette, tout part…

En fait, il n’y a que certains vernis qui fonctionnent en stamping. Les marques que j’ai essayées (et qui fonctionnent) sont : Catrice, Kiko et bien évidemment les vernis fait exprès : les vernis Konad (ICI). Sachez que ces vernis ne font que 5mL, donc oui, le prix est quelque peu abusé (5.50euros env.), mais au moins, pour une débutante, c’est une valeur sûre.
En fait votre vernis doit être quelque peu compact, épais… certains Essie fonctionnent aussi parait-il. Essayez, vous trouverez ! (Sinon, comme d’habitude, Pshiiit nous aide : voici une liste qui peu vous aider. )

3. Bon, j’ai tout : la plaque, le vernis, la raclette mais non. Le vernis NE VEUT PAS rester sur le tampon.

En fait, plusieurs facteurs peuvent jouer. Le vernis ne doit pas sécher entre le moment où vous le raclez et celui où vous le mettez sur le tampon. Donc, à bannir : les endroits trop ensoleillés (OUIN pas sur la terrasse :() et le faire proche d’un radiateur.
Sinon, il se peut que votre plaque et/ou tampon soit trop gras ou qu’un peu de vernis séché (de vos précédents essais) est resté dans les rainures. Il suffit de passez un coton ou mouchoir (attention aux rayures sur les plaques !) de dissolvant sans acétone sur les plaques et sur le tampon (sécher avec un mouchoir) avant d’appliquer le vernis sur les plaques.

Le transfert

Le transfert

4. Je comprends pas, je fais tout bien et pourtant, pourtant, ça ne fonctionne pas !
C’est ce qui m’est arrivé ces derniers mois… Jusqu’à ce que j’ai une illumination (oui, je commençais à rager contre ces foutues plaques !) : c’est peut-être la raclette !
J’enlève peut-être trop ou pas assez de vernis ! Alors, je me suis jetée sur une vieille carte de fidélité en plastique, je l’ai utilisé comme raclette et là…. tadaaaa ! Cela fonctionne enfin !

C’est bon ? Rassurées ? Alors on récapitule tout le procédé :

Vous appliquez votre base, votre vernis en deux couches (peu importe lequel) et vous laissez sécher (beaucoup beaucoup !).

La matos nécessaire pour le stamping :
– un vernis qui fonctionne ;
– une plaque qui vous avez choisi ;
– un mouchoir ou une plaque sur laquelle vous poserez votre plaque de stamping afin que celle-ci ne bouge pas ;
– du dissolvant sans acétone ;
– un mouchoir plein de dissolvant et un mouchoir sec ;
– le tampon ;
– la raclette (ou carte de fidélité).

Le matos

Le matos

C’est parti, une fois le vernis sec :

  • Placez votre plaque sur le mouchoir ;
  • Nettoyez là avec le mouchoir imbibé de dissolvant sans acétone, séchez la plaque avec le mouchoir propre et sec ;
  • Faites de même avec le tampon ;
  • Appliquez le vernis sur le motif choisi (juste ce qu’il faut pour ne plus voir les rainures) ;
  • Raclez avec la raclette ou la carte (inclinez votre raclette et tirez) ;
  • Appuyez votre tampon sur le motif rapidement ;
  • Enlevez le tampon de la plaque, le motif doit y être transféré ;
  • Appliquez sur l’ongle. Viser juste est un peu compliqué au début mais vous allez vous y faire ;
  • Laissez sécher ;
  • Topcoater. TADAAA

Toujours pas sûre d’avoir compris ? C’est parti en photo :

Le procédé

Le procédé

Stamping et paillettes

Stamping et paillettes

Pâtisserie : les cannelés bordelais

Hello hello ! Je me fais un peu rare, mais je teste plusieurs choses pour vous les montrer au fur et à mesure 🙂

Aujourd’hui je vous propose la recette des cannelé bordelais ! Cette petite douceur, au cœur tendre et à la pâte croustillante, avec un petit goût vanillé en fera craqué plus d’un.

 

Les cannelés bordelais

Les cannelés bordelais

La recette des cannelés :

Temps de préparation : 10min
Temps de repos : 24h (mais je les ai déjà fait sans repos, ce n’est pas tellement un soucis)
Temps de cuisson : 25min pour des minis et 40-45min pour des cannelés de taille normale

Il vous faut :

– 25cl de lait entier
– 1 oeuf et 1 jaune d’oeuf
– 50g de farine
– 25g de beurre
– 125g de sucre
– 1 gousse de vanille ou deux cuillère à soupe de vanille liquide (ça donnera un goût prononcé de vanille, si vous n’aimez pas trop, mettez en moins)
– 5cl de rhum agricole

C’est parti !
– Portez à ébullition le lait, la vanille et le beurre. Laissez tiédir
– Dans un saladier, mélangez le sucre et la farine. Creusez un puits. Ajoutez l’œuf et le jaune d’œuf. Mélangez en pâte épaisse, jusqu’à ce qu’elle fasse des « vagues ».
– Ajoutez le lait, mélangez. La pâte doit avoir la même consistance qu’une pâte à crêpe.
– Une fois l’appareil refroidit, versez le dans une bouteille, placez là dans le frigo 24h. (si vous êtes pressés vous pouvez passer cette étape)
– Le lendemain, secouez la bouteille, huilez les moules à cannelés. Ici il s’agit de moule pour mini cannelés (si vous n’en avez pas, faites les en forme de madeleine ou autre, personne ne vous en voudra 🙂 et faites les cuire 25min pour des mini cannelés et 45min pour des cannelés normaux. Laissez refroidir, démoulez et dégoustez au petit déj, avec un thé ou un café 🙂 Bon appétit !

ps : en vous écrivant, pour faire parti du buzz, j’écoute :  Les sardines_Patrick Sébastien
Les sardines_Patrick Sébastien

Manucure – Where is my chauffeur and beyond cozy d’ Essie

Bonjour à tous et à toutes,

Aujourd’hui je vous présente un de mes chouchous pour l’été : Where is my chauffeur d’ Essie ! Un bleu clair profond, juste flash ce qu’il faut avec un fini glossy à souhait ! Bref, tout ce qu’on aime pour l’été, que ce soit sur les ongles des pieds ou des mains.
VAL_9380
Pour l’habiller un peu (et pas non plus faire trop plage), j’ai décidé de le pumper avec le pailleté argenté profond « Beyond cozy » que l’on à déjà rencontré dans l’article précédent et d’ajouter pour le fun un petit nœud du kit Bourgeois (eh oui ENCORE). Voici le résultat :

Ce dont vous aurez besoin

Ce dont vous aurez besoin

Alors, étape par étapes :
Appliquez votre base et votre vernis, en deux couches.
Pour un vernis tel que Where is my chauffeur, qui a une texture assez épaisse, le petit plus est d’appliquer la première couche très fine, puis attendre que ça sèche (quitte à ce qu’il y ai des « trous ») puis appliquez une seconde couche. Vous verrez, le résultat sera plus propre !

L'application des couches : La main qui applique le vernis n'a qu'une couche de vernis sur les ongles et celle où j'applique le vernis dessus en a deux. On voit bien la différence :-)

L’application des couches : La main qui applique le vernis n’a qu’une couche de vernis sur les ongles et celle où j’applique le vernis dessus en a deux. On voit bien la différence 🙂

Ensuite, prenez un pinceau fin et trempez-le dans votre flacon de vernis qui servira pour faire le petit triangle au bout (un cure dent fera aussi l’affaire) et tracez le contour de votre triangle. Remplissez-le avec le pinceau de votre flacon de vernis. Attendez que ça sèche.
Pour coller le petit nœud (ou un nœud découpé dans un magazine), appliquez un peu de top coat à l’endroit où vous voulez qu’il soit et collez-le leeentement dessus avec l’aide d’une pince à épiler. Appuyez le temps que le top coat sèche et que le nœud colle. Comme suit:

Faire le triangle au bout des ongles

Faire le triangle au bout des ongles

Appliquez une dernière couche sur l’ensemble de l’ongle pour faire tenir la manucure et le nœud et tadaaa ! Vous êtes prête pour attirer les regards sur vos mains 🙂 Et voilà un petit récap au casou !

Le récap

Le récap

Le résultat

Le résultat

Bonne journée les petits,

ps: en vous écrivant (un peu énervée, j’avoue, merci l’administration française pour son incompétence), j’écoute Sandstorm_Darude :