Genève, la ville où je vivrai un jour (quand je serai riche !)

Lors du dernier weekend de Pâques, nous avions quatre jours de libre, hors de question de rester à la maison, où pourrait-on aller ? Tiens, Genève !

Et nous voilà partis. A quatre petites heures en voiture de Strasbourg, la vignette (env.35euros) en main (ne pas oublier de changer vos euros habituels en francs suisse avant, vous payerez beaucoup moins de frais !), nous voilà en Suisse française.

Le temps maussade ne perturbe en rien notre bonne humeur, c’est parti pour une petite visite de la ville. Nous avons eu des guides made in Switzerland, nous allons donc à l’essentiel ! Oui ne pas devoir trouver d’hôtel est un sacré avantage vu les prix scandaleux, je vous conseille sinon de chercher un hôtel en France, par exemple vers Ferney-Voltaire (lien google maps). C’est à 15 bonnes minutes du centre de Genève, en voiture, et vous aurez dormi dans la ville de Voltaire !

Retournons au centre ville de Genève. Outre le magnifique, et ultra connu, lac et son jet d’eau, la vieille ville mérite que l’on y passe ! Vous aurez l’impression de vous retrouver dans le roman de Camus, La Peste (sans la peste bien sûr) avec ses vieilles bâtisses, ses multiples structures architecturales datant de divers temps, ses pavés et ses  restaurants tous plus mignons les uns que les autres. Attardez vous dans les parcs, avec une sublime vue sur les Alpes, vous pourrez vous assoir sur le banc qui, paraît-il, est le plus long du monde. ( au dessus du mur des Réformateurs qui mérite, aussi le détour, je vous laisse le découvrir !)

Cathédrale Saint-Pierre - Veille ville

Cathédrale Saint-Pierre – Veille ville

Petit restaurant - Veille ville

Sûrement le banc le plus long :-)
Sûrement le banc le plus long 🙂

Puis, avancez doucement vers la « nouvelle ville ». Vous pourrez vous en mettre plein la vue et faire souffrir votre porte monnaie. Toutes, je dis bien toutes, les grandes marques de luxe y sont. Si vous poussez encore plus loin (à pied, c’est loin mais prenez les transports et, par pitié, payez-les ! Sinon vous avez le droit à plus de 200euros d’amendes, je sais de quoi je parle !) vers le mythique et incontournable Office des Nations Unis, l’ONU ! Ce qui m’a le plus marqué à Genève, c’est les différences culturelles et ethniques dans la ville. Sans parler du Genève « riche » qui se termine en traversant une rue pour tomber dans un Genève beaucoup plus pittoresque, pour ne pas dire… pauvre. Si vous voulez vraiment vous imprégner de la ville, allez dans les deux. N’ayez pas peur, jeunes femmes, vous n’y risquez rien (contrairement à Strasbourg la nuit…).

Veille Ville

Veille Ville

Pour les amateurs de marchés et brocantes, il y a très souvent des marchés le long du lac, sur la promenade, vous y trouverez des petites merveilles pas chères, de bons souvenirs.
Je vous conseille de vous rendre sur le site de la ville de Genève, très bien fait et très clair, si vous êtes adepte de l’organisation avant de partir. Personnellement, nous sommes plutôt adeptes du « je pars à l’arrache on verra bien ! ».
Si vous passez plus de temps à Genève, et que vous êtes adeptes de culture, il y a de nombreuses expos, de nombreux musées qui valent le coup, paraît-il ! (Voici le site culturel de la ville ).

Bref, revenons à nos moutons. Visiter c’est bien beau mais ça creuse ! Et maintenant, on a faim et soif !
Alors où aller manger ? Si vous avez les moyens, la rive gauche et la rive droite regorgent de restaurants et hôtels hors de prix. Sinon, vous ne pouvez que y passer pour vous rincer l’oeil sur de belles voitures.
La vieille ville regorge de petits restaurants plus ou moins abordables, mais ce que je vous conseille si vous avez peu de moyens et que vous voulez vous mêler à la population est le Bains des Pâquis. Situé rive droite, dans le quartier, moins riche, du Pâquis
. L’été vous pouvez vous y baigner dans le lac (entrée payante évidemment), l’hiver vous pouvez vous détendre dans le spa, mais surtout, vous pouvez y manger une vraie fondue au crémant pour votre argent. Logés dans une salle abritée par des tentes, chauffée, assis sur des bancs vous pouvez déguster votre fondue au fromage pour 23 francs suisses par personnes et pour 4 francs suisse de plus, vous avez un verre de vin avec. La fondue est largement suffisante, servie avec du pain (charcuterie en supplément) et un dessert. Vous pourrez finir la soirée assis au bord du lac.

Pour continuer votre soirée, il existe évidemment de nombreux bars, étudiants, dans le quartier du Pâcquis, vous ne pouvez pas trop vous tromper ! Bonne visite et n’hésitez pas à me dire comment vous trouvez Genève !

En vous écrivant, j’écoute : Uffie_Difficult

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s